teck

teck [ tɛk ] n. m. VAR. tek
• 1772; teca 1614; port. teca, de tekku, mot de Malabar
1Arbre des zones d'Asie tropicale (verbénacées) qui fournit un bois apprécié.
2Bois brunâtre, dur, très dense, imputrescible, provenant de cet arbre. Pont latté en teck.
⊗ HOM. Tec, thèque.

teck ou tek nom masculin (portugais teca, du tamoul tēkku) Grand arbre originaire de l'Asie du Sud-Est (verbénacée), où il couvre une aire étendue à basse et moyenne altitude, et dont le bois est apprécié pour de nombreux usages. (Les oléorésines qu'il contient le rendent imputrescible et résistant aux insectes ; c'est le meilleur bois de construction navale.) ● teck ou tek (homonymes) nom masculin (portugais teca, du tamoul tēkku) tec nom féminin invariable thèque nom féminin

teck ou tek
n. m.
d1./d BOT Arbre des régions tropicales (Fam. verbénacées).
d2./d Bois mi-dur de cet arbre apprécié en ébénisterie pour sa couleur rouge-brun, et en construction navale pour son imputrescibilité.

⇒TECK, TEK, subst. masc.
BOT. Grand arbre de la famille des Verbénacées, originaire de l'Asie du Sud-Est, dont le bois dur, presque imputrescible, est employé dans la construction navale, l'ébénisterie, la menuiserie. D'immenses forêts (...) de tecks, de gigantesques mimosées, de fougères arborescentes, couvraient le pays en premier plan (VERNE, Tour monde, 1873, p. 84). Des yoles de bois de tek vernissé et ciré, de luxueux joujoux les emportent en tous sens [les jeunes gens] (LORRAIN, Âmes automne, 1898, p. 91).
P. méton. Bois de cet arbre; p. ext., tout bois exotique de qualité voisine. L'ameublement de teck, d'ébène, et les portraits de Kaufmann. C'était tout un site de ma jeunesse (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 92).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. dep. 1878: teck, tek. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 220: tek. Étymol. et Hist. 1614 Teca (P. DU JARRIC, Hist. des choses les plus memorables advenues tant ez Indes Orientales, que autres païs de la descouverte des Portugais, en l'establissement et progrez de la foy chrestienne, t. 3, p. 845 ds ARV., p. 470); 1652 Theca (P. PHILIPPE, Voyage d'Orient, p. 400, ibid.); 1685 Teka (Journ. des Sav., t. 12, p. 98 ds KÖNIG, p. 202); 1770 tecke (RAYNAL, Hist. phil. et pol. des Établissements des Européens dans les deux Indes, t. 1, p. 14 ds DALG.). Empr. au port. teca « teck, bois de teck » (dep. 1614, DIOGO DO CONTO ds DALG.), lui-même empr. au tamoul ou malayalam .

teck [tɛk] n. m.
ÉTYM. 1772; tek, 1782; teca, 1614; theka, 1685; port. teca, de tekku, mot de Malabar.
1 Arbre des zones tropicales (n. sc. : tectona; famille des Verbénacées) qui fournit un bois très dur. || Bois de teck. || Plantation de tecks. Teckeraie.
tableau Noms d'arbres, arbustes et arbrisseaux.
2 Bois brunâtre, dur, très dense, presque imputrescible, provenant surtout d'un arbre des régions tropicales, le tectona. || Le teck est employé en ébénisterie et dans la construction navale. || Pont latté en teck de Birmanie.
0 L'intérieur (d'un yacht) est en pin du nord verni, avec encadrements de teck, éclairé par les cuivres des serrures, des ferrures (…)
Maupassant, la Vie errante, II.
On écrit parfois tek.
DÉR. Teckeraie.
HOM. 1. Thèque, 2. thèque, 3. thèque.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • teck — teck …   Dictionnaire des rimes

  • Teck — bezeichnet die Burg Teck den Teckberg die Herzöge von Teck und ist der Name von folgenden Personen Adalbert I. (Teck) (* um 1135; † um 1195) Adalbert II. (Teck) (* um 1165; † 19. September 1219) Berthold I. von Teck (* um 1200; † 9. Oktober 1244) …   Deutsch Wikipedia

  • Teck — fue un castillo ducal en el reino de Württemberg, inmediatamente al norte de la Jura de Suabia y al sur de la ciudad de Kirchheim unter Teck (actualmente en el distrito de Esslingen), que toma su nombre de la cresta de 2 544 metros de altura …   Wikipedia Español

  • Teck [1] — Teck, langgestreckter Berg nördlich von dem Schwäbischen Jura, südlich von Kirchheim, 775m hoch. Auf dem Gipfel die Ruine des Stammschlosses der Herzoge von Teck und eine Felsengrotte (Sibyllenloch) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, ein 2390 Fuß hoher Berg der Schwäbischen Alp bei Owen int Oberamte Kirchheim des württembergischen Donaukreises, mit der gleichnamigen Burgruine, welche dem ehemaligen Herzogthum T. den Namen gab. Dasselbe gelangte 1019 durch Heirath der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Teck [2] — Teck, im Mittelalter kleines Herzogtum in Schwaben, nach der Burg T. (s. oben) benannt, war zuerst im Besitz der Herzoge von Zähringen und kam 1152 an einen Sohn Konrads, Adalbert I., der aus dem benachbarten Gebiet und dem durch Erbschaft ihm… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck [3] — Teck, württembergisches, nach England übergesiedeltes Adelsgeschlecht, abstammend aus der Ehe des Herzogs Alexander von Württemberg (geb. 9. Sept. 1804, gest. 4. Juli 1885) mit Claudine Gräfin Rhédey (gest. 1. Okt. 1841), die 1835 zur… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, im Mittelalter kleines Herzogtum in Schwaben, seit dem 14. Jahrh. württembergisch. Den Titel Herzog von T. erhielt 1871 der Sohn des Herzogs Alexander von Württemberg, Fürst Franz, geb. 27. Aug. 1837, gest. 20. Jan. 1900; dessen älteste… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Teck — Teck, im württemb. Oberamt Kirchheim, Berg mit den Trümmern der Burg T.; die kleine dazu gehörige Herrschaft kam 1077 an das herzogl. Haus Zähringen, von dem eine Nebenlinie von 1187 bis zu seinem Erlöschen (1439) den Herzogstitel führte;… …   Herders Conversations-Lexikon

  • teck — tèck s.m.inv. var. → tek …   Dizionario italiano

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.